Accueil > L’UFSE > Vie syndicale > Suivi des luttes > L’écho des luttes > Rassemblement pour la titularisation des précaires (Collectif (...)

Rassemblement pour la titularisation des précaires (Collectif 93)

mardi 25 janvier 2011

Des centaines de fonctionnaires sont descendus le 20 janvier 2011 dans la rue dans plusieurs villes de France, à l’appel des syndicats.

Rassemblement pour la titularisation des précaires (collectif précarité du 93)

Premiers échos de la journée d’action intersyndicale du 20 Janvier contre la précarité de l’emploi et la précarisation de la Fonction Publique : (+ revue de presse)
- 400 manifestants à Bobigny (voir la vidéo tournée par Belkacem),
- 700 à Paris, 50 rassemblements en province : malgré un temps médiocre, des manifestations dynamiques, des mots d’ordre démonstratifs.

A Bobigny, bonne représentation des territoriaux CGT (surtout les communes du tiers nord-ouest du département), mais aussi des enseignants et des hospitaliers.

Une couverture médiatique intéressante (FR3, France Inter, France Info, la Gazette, etc), avec bonne traduction des détresses personnelles comme des enjeux profonds. Une loi de titularisation et des droits nouveaux pour les non-titulaires apparaissent de plus en plus comme un rempart contre le démantèlement du Statut.
La participation croissante des titulaires aux initiatives contre la précarité atteste de la prise de conscience d’un intérêt collectif à sortir de la précarité.

Reprise des négociations à Bercy ce Mercredi 26 Janvier.

Voyant le débat public s’installer et l’action revendicative se développer, le gouvernement se montre pressé de boucler cette négociation avant la fin Février.

Réunion intersyndicale proposée pour le 31 Janvier afin de convenir d’un calendrier d’initiatives nationales communes sur Février et Mars.

Ordre du jour du collectif 93 du 28 janvier :
- tirer les leçons du 20, s’appuyer sur ses acquis pour développer l’action pour une loi de titularisation générale.
- gagner des mesures contre l’abus de précarité dans les collectivités : mutualiser les expériences de lutte, étudier l’aide mutuelle qui pourrait être apportée de syndicat à syndicat, pointer la responsabilité des employeurs et la complicité de l’Etat, organiser des actions communes sur certaines questions (rencontre avec le Contrôle de Légalité, initiatives convergentes sur des abus répandus : vacations et temps partiels sur des besoins permanents, rémunation bloquée des contractuels hors-poste, contrats sur "besoins temporaires" renouvelés d’année en année, etc).
- élargir les initiatives sur tous les autres facteurs de précarisation de la Fonction Publique : le non-remplacement des départs à la retraite, la réduction des prestations aux usagers, l’externalisation des activités, la déqualification et le sous-classement (faisant-fonction, lauréats d’examen pro non-nommés, blocage des promotions, etc).

Maintenant lançons une campagne départementale tous azimuts pour faire reculer la précarité dans la territoriale, pour garantir des droits salariaux élevés pour tous, et pour gagner les moyens d’une Fonction Publique efficace au service de tous.

la vidéo de Belkacem sur YouTube :

http://www.youtube.com/watch?v=nHLeOLLY3nA

Pour le Collectif
FranckBoyer
collectif précarité du 93

-->