Accueil > Archives.........BILLET D’ACTUALITE > Billet d’actualité du 31 mars 2011 La solidarité internationale est (...)

Billet d’actualité du 31 mars 2011
La solidarité internationale est indispensable
pour imposer d’autres orientations.

jeudi 31 mars 2011

Le 25 mars dernier le Conseil de l’Europe a adopté « un vaste ensemble de mesures » visant à « assurer la stabilité à long terme de la zone Euro dans son ensemble » grâce à « des mesures énergiques pour stimuler la croissance » et « de profondes réformes structurelles ». A la lecture de ce communiqué on pourrait croire que les représentants des Etats membres de l’Union européenne, pris d’une lucidité subite, ont décidé de renoncer aux politiques ultra libérales mises en œuvre depuis des décennies.

Le détail de ces mesures vient nous détromper rapidement puisqu’il s’agit de « réduire les contraintes réglementaires globales » de « réformer le marché du travail » et « les systèmes de retraite », « d’assainir la situation budgétaire » « en procédant à des ajustements structurels annuels bien supérieur à 0,5 % du PIB ».

Tous les pays membres de l’Union doivent présenter d’ici juin prochain un programme pluriannuel de mesures.

Par ailleurs, pour s’assurer qu’il n’y aura pas de dérapage « la gouvernance économique sera renforcé », la commission européenne examinant, préalablement aux Parlements nationaux les projets de loi de finances. Un système de pénalisation financière automatique est en outre prévu pour les mauvais élèves.

Pour couronner le tout ces dispositions feront l’objet d’une modification du traité constitutionnel européen selon une procédure simplifiée qui sera effective au 1er janvier 2013.

Autrement dit loin de tourner le dos aux politiques qui sont à l’origine de la crise actuelle le conseil accentue, en dehors de tout débat démocratique, ses dérives libérales qui visent à faire payer la crise à tous les peuples de l’UE.

Au niveau de chaque Etat, comme au niveau européen, la colère monte. Ces derniers 10 jours ont vu de nouvelles manifestations massives en Angleterre, en Belgique, au Portugal pour refuser ces politiques de casse et d’austérité.

La CES qui propose, en réponse à la crise, un plan de relance européen financé par une taxe sur les transactions financières appelle à faire une nouvelle foi converger ces luttes à l’occasion d’une euro manifestation à Budapest le 9 avril. La solidarité internationale est indispensable pour imposer d’autres orientations.