Accueil > La Fonction publique > Les élections professionnelles > Élections 2010-2012 > GROUPE DE TRAVAIL CONFÉDÉRAL > Expressions Confédérales > Note aux organisations du CCN - 17 mars 2011

Note aux organisations du CCN - 17 mars 2011

jeudi 17 mars 2011

Aux organisations du CCN

Campagne Elections Fonctions Publiques du 20 octobre 2011

Afin entre autre de mesurer la représentativité des organisations syndicales dans la fonction publique, des élections dans les fonctions publiques Hospitalière et d’Etat se tiendront le 20 octobre 2011, la Fonction Publique Territoriale ayant voté en 2008.

Nous ne rentrerons pas ici dans les détails techniques de l’élection, chaque fédération concernée maitrise les dispositifs particuliers concernant les modalités d’élections de son champ, et les communiquera aux personnels concernés.

L’ensemble des salariés de ces deux fonctions publiques sont appelés à voter, qu’ils soient agents sous statut public, titulaires et non titulaires, ou de droit privé. C’est prêt de 3,2 millions d’électeurs qui sont concernés. Vous trouverez en pièces jointes des informations plus détaillées sur le salariat concerné par département et par fonctions publiques.

Besoin de préparer ensemble les élections entre Fédérations et Territoires

La Commission Exécutive Confédérale, réunie le 15 mars 2011 propose que soit recherché partout dans les territoires une confédéralisation du dispositif électoral, à la fois dès maintenant pour la recherche de candidatures, puis pour mener la campagne électorale.

Il est d’ailleurs proposé d’associer, en plus des camarades des fédérations concernées par les élections, les camarades issus de la FD des Services Publics qui peuvent apporter une aide, ce sont des militants qui côtoient souvent ceux des autres fonctions publiques.


Ne pas confondre listes communes et unité d’action

La Commission Exécutive Confédérale rappelle que nos précédents congrès ont validé la position de la CGT en matière de représentativité syndicale. Notre stratégie électorale en matière de constitution des listes est donc d’agir pour une reconnaissance de la représentativité réelle de chaque syndicat.

En conséquence, la CEC invite toutes nos organisations à construire des listes CGT à tous les niveaux de l’élection ; sinon, il y a le risque de brouiller notre message et de désorienter les salariés.

Les objectifs de la confédéralisation de notre campagne électorale

L’essentiel de la campagne électorale que doit mener toute la CGT, c’est de gagner le vote CGT, avec l’objectif d’obtenir partout notre représentativité.

La priorité immédiate, c’est de trouver des candidats. Certaines fédérations ayant besoin d’une aide concrète, il y a donc nécessité de croiser en territoires les connaissances des FD avec celles des UL et des UD pour y travailler concrètement et rapidement.

Notre presse confédérale, dans la diversité de ses cibles, contribuera à cette campagne de recherche de candidats.

C’est pourquoi la CEC propose que se tienne dans chaque département une ou plusieurs réunions entre les militants de l’interpro (UL, UD) et les militants des fédérations concernées. Avec les connaissances croisées que nous avons, nous pouvons démultiplier les listes, l’objectif étant de présenter partout des candidats du local au national, dans les CAP et les CTP.

C’est dès maintenant qu’il faut s’atteler à cette tache, les listes devant être déposées début septembre, il faut donc qu’elles soient bouclées fin juin.

La campagne électorale :

La CE confédérale a décidé de lier la campagne Service Public et la campagne pour les élections professionnelles dans les fonctions publiques d’Etat et hospitalières : la campagne électorale est liée à notre conception du Service Public ; elle est aussi liée à l’engagement de la Cgt dans la défense et l’amélioration des droits et garanties de l’ensemble des salariés, et donc aussi et de manière plus particulière du statut des personnels des fonctions et des services publics. La campagne électorale sera une nouvelle occasion de dénoncer les réformes cherchant à restreindre les statuts, comme par exemple la loi sur la mobilité.

Plusieurs camarades de la commission exécutive confédérale ont notamment mis en évidence des problématiques qui touchent directement les agents et l’ensemble des salariés des fonctions publiques afin que la campagne porte également sur :

- La lutte contre la précarité et pour la titularisation des contractuels
- l’augmentation des salaires et une meilleure protection sociale
- L’amélioration des conditions de travail en insistant sur les problèmes de santé au travail
- l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes
- l’exigence d’une qualité et d’une proximité des services publics.

En cas de besoin, Patrick Varela de l’Espace Vie Syndicale est à votre disposition.

Michel FAIVRE-PICON,

Animateur de la Commission confédérale Elections Fonctions Publiques.

Montreuil, le 17 mars 2011