Accueil > Vie des personnels > Santé - Travail > Les travailleurs handicapés et le FIPHFP > Ras le bol au Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la (...)

Ras le bol au Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP)… !

jeudi 18 décembre 2008

Ce jour, jeudi 11 décembre 2008, le comité national du FIPHFP ne s’est pas tenu.

L’ensemble des organisations syndicales a exigé d’obtenir une réponse sur l’équipement informatique des administrateurs pourtant prévu depuis la création du Fonds. La réponse évasive proposant un équipement à certains à une échéance lointaine a été jugée insatisfaisante par les organisations syndicales. Après suspension de séances successives et ultimatum, la direction du fonds et les tutelles ont enfin donné l’assurance d’une réponse positive dans les 10 jours.

Rappelons que depuis la création du FIPHFP, le 7 juin 2006, les administrateurs du comité national et ceux des comités locaux n’ont toujours pas été équipés du matériel informatique pourtant indispensable à l’exercice de leur mandat du fait de la dématérialisation imposée pour la transmission des documents par les textes régissant l’établissement public administratif FIPHFP.

La réception tardive des documents, au volume toujours plus important du fait de la montée en charge de l’activité du fonds, voire même sur table le jour de la séance alourdissent encore plus leur tâche. La duplication des documents à la charge seule de chaque administrateur représente du temps et un coût.

A la demande d’un envoi postal des documents préparatoires, il est opposé un refus catégorique de la direction du Fonds malgré l’article 14 du règlement intérieur qui précise « qu’à la demande expresse d’un administrateur les documents seront envoyés par voie postale ». L’argument avancé par les ministères de tutelles d’une difficulté dans la définition juridique de l’attribution d’un équipement informatique n’est pas recevable.

Depuis plus de 2 ans, des propositions molles et mal ficelées de la part de la direction du FIPHFP n’ont jamais abouties car toujours retoquées par les tutelles.

Pourtant la solution et le budget nécessaire sont connus. Il s’agit de la remise d’un équipement informatique à des personnes morales sur la base d’une convention entre le fonds et les organisations syndicales avec un contrat avec un prestataire extérieur qui mettrait ce matériel à disposition des administrateurs et en assurerait la maintenance. Cette proposition a été faite dés la fin 2006 et le comité national l’avait actée.

D’autre part rappelons que les administrateurs de la CNRACL et de l’ERAFP sont équipés, pourquoi cette discrimination vis-à-vis du FIPHFP ?

La direction du Fonds et les ministères de tutelle ont laissé pourrir la situation et en sont aujourd’hui responsables. Leur attitude est une entrave au plein exercice de notre mandat. Refuser de nous donner les moyens matériels et organisationnels de ce mandat c’est faire de cette instance une chambre d’enregistrement.

Les membres des organisations syndicales du FIPHFP exigent tous les moyens indispensables pour exercer leur mandat sereinement et en toute responsabilité.

Solange FASOLI - Bernadette LEFEBVRE - Administratrices CGT au Comité National du FIPHFP
11 décembre 2008

-->