Accueil > Société / Mobilisations > Non à la ratification du pacte budgétaire Européen ou TSCG (Traité sur la (...)

Non à la ratification du pacte budgétaire Européen
ou TSCG (Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance)

vendredi 21 septembre 2012

Seul un changement radical de cap peut remettre la construction Européenne sur de bons rails. Ceci passe d’abord et avant tout par la prise de conscience des salariés de tous les pays qu’une autre Europe est possible.

Mobilisons nous pour imposer d’autres choix !

La CGT s’oppose à la ratification du "Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance" (TSCG).

Ce texte est destiné à imposer une discipline budgétaire stricte à tous les Etats de l’Union Européenne. Il prévoit aussi que les institutions de l’Union Européenne débattent au préalable " des grandes réformes de politique économique " envisagées par chaque pays. Les différents parlements nationaux seraient en grande partie dessaisis d’une de leur principale prérogative actuelle, celle qui consiste à définir les orientations économiques et sociales d’une nation.

Ce traité, baptisé le "Merkozy", est un déni de démocratie, un instrument dangereux, au service des puissances financières pour imposer l’austérité aux différents peuples.

La pétition rédigée par la CGT adressée aux parlementaires et au gouvernement, doit circuler partout et être entre les mains de tous les salariés, chômeurs et retraités. Il y urgence de se saisir de ce qui nous concerne au plus près.

La seule alternative est d’imposer nos choix !

L’UGFF-CGT a décidé, lors de la Commission Exécutive des 19 et 20 septembre, d’appeler les salariés à participer à la manifestation du 30 septembre contre la ratification du traité, à s’inscrire dans toutes les initiatives organisées dans les territoires, y compris celle d’exiger un référendum pour s’opposer au traité.

Ci-joint, vous trouverez toutes les documents utiles sur ce dossier

Voir en ligne : Déclaration de Commission exécutive confédérale Cgt

-->