Accueil > Archives.........BILLET D’ACTUALITE > Billet d’actualité du 8 mars 2013 Femmes égalité

Billet d’actualité du 8 mars 2013
Femmes égalité

vendredi 8 mars 2013

Dignité, conditions de travail, justice, meilleurs salaires, égalité, quelle actualité !

Les luttes le prouvent où les femmes tiennent une place et un rôle de plus en plus grand et déterminé.
Au milieu des soucis de la vie quotidienne et des conséquences de l’austérité, c’est bien ces luttes qui nous aident à redresser la tête, à garder l’espoir d’une vie plus juste, plus humaine, un avenir plus sûr pour nos enfants.
C’est bien ces luttes, d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs, aux histoires collectives ou individuelles, qui permettent aux femmes de gagner le droit au travail, la liberté, l’égalité inscrite dans la constitution…

Après les institutrices, ce sont les femmes des services télégraphiques, téléphoniques, des chèques postaux qui en faisant grève en 1925 ont commencé à se battre pour la reconnaissance et l’application du principe « à travail égal-salaire égal ».
Il a fallu attendre le statut de la fonction publique pour que cette égalité entre les hommes et les femmes soit reconnu.
Et pour autant en 2013, les inégalités sont toujours bien réelles dans la fonction publique en 2013. Alors tout ce qui peut faire évoluer les employeurs est bon à prendre.

Après un cycle de négociation où la CGT a pu faire évoluer le projet initial, un protocole sur l’égalité professionnelle dans la fonction publique vient d’être signé le 8 mars par la CGT.
Il concerne 5 millions d’agents publics relevant de l’Etat, des collectivités territoriales et des hôpitaux, et rend, par exemple, obligatoire la réalisation d’un rapport annuel sur l’égalité professionnelle et l’élaboration de plans d’action visant à promouvoir cette égalité entre femmes et hommes.
Cet accord doit permettre d’engager la concertation pour débloquer des situations connues, par exemple si 60% des agents sont des femmes, elles représentent seulement 21% des emplois de direction dans la FPE.

Il invite donc à continuer à lutter pour contraindre les employeurs publics à le mettre en œuvre et constitue un levier pour aller plus loin.

Dans la Fonction publique nos droits sont entre nos mains.

Au travail et dans la vie, continuons de lutter pour l’égalité car le mouvement des femmes vers l’égalité sociale, est loin d’être achevée.