Accueil > Archives...........Communiqués > Quand Eric WOERTH ne dit pas la vérité

Quand Eric WOERTH ne dit pas la vérité

jeudi 5 mars 2009

Dans un entretien au journal Le Monde en date du 3 mars, Eric WOERTH vante les mérites de sa politique.
Après tout, rien de plus normal même si, pour l’essentiel, cela consiste à rester sourd aux légitimes exigences portées par les personnels, toutes leurs organisations syndicales et soutenues par la majorité de la population.

Pour autant, cela n’autorise pas le Ministre à utiliser des contre-vérités manifestes.

Ainsi, Eric WOERTH – à partir de prévisions d’ailleurs très aléatoires – compare-t-il l’inflation estimée en 2009 à 0,4 % à la revalorisation du point d’indice « de 0,8 % (+ 0,5 % en juillet et + 0,3 % en octobre) ».

Un tel raisonnement est pour le moins spécieux puisqu’il s’agit de mettre en parallèle l’inflation calculée en moyenne annuelle avec une augmentation de la valeur du point en niveau. Précisons donc au Ministre peu consciencieux que, en moyenne, le point augmentera de ….. 0,325 % ! Et, pour le Ministre frappé d’amnésie, rappelons que de janvier 2000 à janvier 2009, la valeur du point a chuté de quelque 7,5 % par rapport à l’indice des prix à la consommation.

En ce qui concerne la fameuse Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat (la GIPA), on sombre encore davantage dans la désinformation. En effet, sans même revenir sur le fond d’un dispositif parfaitement insatisfaisant, le bilan officiel de la GIPA 2008 ne peut être complètement effectué puisque, de l’aveu même des services ministériels, les chiffres définitifs concernant la Fonction publique territoriale ne seront pas connus avant la fin mars 2009 !

En tout état de cause, les éléments actuellement disponibles indiquent que, sur les 3 versants de la Fonction publique, la GIPA 2008 ne devrait pas concerner plus de 250.000 agents.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on attendait mieux d’un Ministre des Comptes Publics !

Montreuil, le 5 mars 2009

-->