Accueil > Archives...........Communiqués > 1er mai unitaire : des manifestations massives pour peser encore plus dans (...)

1er mai unitaire : des manifestations massives pour peser encore plus dans le rapport des forces

vendredi 24 avril 2009

Face aux orientations et mesures patronales et gouvernementales, qui visent à faire payer les conséquences de la crise aux salariés, le 1er mai doit marquer un cran supplémentaire dans la mobilisation.

Les décisions dont le gouvernement a l’entière responsabilité notamment en matière de pouvoir d’achat (SMIC, salaires des agents de la Fonction publique, niveau des pensions de tous les retraités), vont conduire à un appauvrissement accéléré d’une grande partie de la population.

L’unité à laquelle la CGT travaille sans cesse depuis des mois dans le secteur Fonction publique, est à l’ordre du jour pour l’ensemble des salariés, avec une implication grandissante du secteur privé. Si le climat social se tend significativement, c’est bien parce que les salariés sont en état de légitime défense et les premières responsabilités sont à rechercher du côté du patronat et des pouvoirs publics.
Le soutien de l’opinion est très net. Une grande majorité de français veut des suites au 29 janvier et au 19 mars, demande des négociations et exprime sa confiance dans les syndicats.

Mais, il ne faut pas s’y tromper : tout ce beau monde est aujourd’hui en difficulté pour faire passer ses mauvais coups.

Dans la Fonction publique, de nombreux secteurs sont mobilisés depuis des mois et des actions unitaires sont programmées dès le lendemain du 1er mai.

Dans l’intérêt des agents et de celui de l’ensemble des citoyens, réaffirmons nos exigences :
- augmentation immédiate des salaires par la majoration de la valeur du point ;
- arrêt de la politique aveugle de suppressions d’emplois et créations partout où c’est
nécessaire ;
- retrait des projets destructeurs du statut et notamment celui relatif à la mobilité ;
- des réformes porteuses de progrès social pour tous et donc le gel des opérations de
destructions des administrations et services publics de proximité qu’entraîne la
« révision générale des politiques publiques ».

C’est en portant nos propres revendications, dans l’unité avec les salariés des autres secteurs, que nous obtiendrons les avancées pour lesquelles nous luttons depuis des mois.

Tous ensemble, salariés du public et du privé, actifs et retraités, mobilisons-nous pour faire de ce 1er mai unitaire un moment incontournable dans le rapport de force que nous devons encore renforcer face au gouvernement et au patronat.

L’UGFF appelle tous les personnels, partout, à participer massivement
aux manifestations du 1er mai.

Montreuil, le 23 avril 2009