Accueil > Archives...........Communiqués > UN 1ER MAI EXCEPTIONNEL de solidarité, de force, de dignité Pour changer la (...)

UN 1ER MAI EXCEPTIONNEL de solidarité, de force, de dignité Pour changer la donne

jeudi 23 avril 2009

Pour construire le progrès social, des solutions à la crise
et bâtir un monde de paix, d’émancipation, de bien-être.

Le gouvernement et le patronat sont
désormais sur la défensive. Ensemble,
continuons et amplifions nos actions pour
débloquer, à tous les niveaux, les négociations
indispensables.

Ensemble, nous gagnerons !

Un mois d’avril très « occupé »
Le mois d’avril a vu se multiplier, de façon inédite,
les actions des salariés dans leurs entreprises,
dans les territoires, suite aux grandes
manifestations des 29 janvier et 19 mars
pour :
- Défendre et promouvoir l’emploi, les services
publics, l’intérêt général ;
- Augmenter les rémunérations et les pensions ;
- De meilleures conditions de travail
- Répondre aux besoins de la jeunesse, et
tout particulièrement ceux des jeunes issus de
nos quartiers populaires, qui subissent de
plein fouet l’aggravation de la précarité et de
l’exclusion.
Un moi d’avril très « occupé » qui débouche sur
un 1er Mai syndical unitaire qui concerne les
femmes et les hommes de toutes professions,
de toutes générations et origines, qu’ils soient
actifs ou retraités, bien décidés à résister face
à l’injustice, à exiger une véritable justice
sociale.

Des revendications communes
Dans l’unité, les huit organisations syndicales
ont su donner confiance et ont permis de nous
rassembler, par millions, en janvier et mars.
Les revendications exprimées à l’occasion de
ces rendez-vous, sans précédent, confirment
et consolident l’idée que nous partageons bien
des objectifs communs du 5 janvier :
- Donner la priorité au maintien des emplois
dans un contexte de crise économique.
- Améliorer le pouvoir d’achat et réduire les
inégalités.
- Orienter la relance économique vers l’emploi
et le pouvoir d’achat.
- Préserver et améliorer les garanties collectives.
- Réglementer la sphère financière internationale.
Les syndicats ont favorisé la convergence d’in-
térêts et de lutte entre les salariés des secteurs
publics et privés. Union qui, chaque jour,
donne toujours plus de force pour construire et
renforcer l’action syndicale dont les salariés
sont le ciment et la raison d’être.

1er Mai : un rendez-vous historique
Cent vingt ans après le tout « Premier Mai »,
l’appel historique lancé par les huit organisations
syndicales, prend une dimension forte
de colère et d’indignation. Une dimension porteuse
de valeurs de solidarité, pleine d’espérance
pour le monde du travail et pour celles
et ceux qui en sont exclus.
Cent vingt ans après, nous continuons
d’agir, de façon festive,
entourés de nos familles
et amis, pour redonner
au travail toute sa
valeur. Pour porter
l’idée d’une meilleure
répartition des
richesses produites
par les salariés. Pour exiger d’être entendu
par le patronat et le gouvernement.

Un printemps de luttes
Très vite, après ce 1er Mai, retrouvons-nous dans
l’action unitaire, notamment à l’occasion des journées
de mobilisations européennes des 14, 15 et
16 mai, à l’appel de la Confédération européenne
des syndicats. Autant de nouveaux rendez vous
qui donnent l’occasion d’être toujours plus forts,
ensemble, pour bâtir un puissant rapport de forces,
durable et déterminant. Quoi de mieux que
de participer à sa construction en se syndiquant !
Puissent les salariés syndiqués, aider ceux qui
ne le sont pas encore à le devenir,
afin que dans toutes les entreprises,
l’unité et la revendication
soient les moteurs des
choix qui concernent
notre avenir de salariés
de toutes catégories
ainsi que des générations
futures.

LA CRISE C’EST EUX,
LA SOLUTION C’EST NOUS !

Montreuil, 20 avril 2009