Accueil > Archives.........BILLET D’ACTUALITE > Billet d’actualités du 4 juillet 2014 Adversaire ou partenaire, Attention au (...)

Billet d’actualités du 4 juillet 2014
Adversaire ou partenaire, Attention au mélange des genres !

vendredi 4 juillet 2014

En exauçant les vœux du MEDEF, le gouvernement piétine-t-il le « dialogue social » actuel ?

Pas si sûr, surtout si on considère que le « dialogue social » instauré par nos gouvernant-es engage plutôt le syndicalisme vers une institutionnalisation et l’éloigne de son rôle de « contre-pouvoir ».

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que François Hollande a proposé de constitutionnaliser le dialogue social. Quoi de mieux pour imposer des mesures qui vont à l’encontre de l’intérêt général que de transformer le syndicat en régulateur social, les responsables syndicaux en partenaires sociaux !

Les organisations syndicales devraient toutes, et sans exceptions, accepter et accompagner le processus de déconstruction des protections collectives acquises de longue date et suite à de fortes luttes ? Signer systématiquement des accords qui, dans la conjoncture actuelle, ne sont pas à l’avantage des salarié-es ?

Nos dirigeant-es essaient, sans cesse, de pousser les récalcitrant-es dans les rangs en les faisant participer aux adaptations imposées au monde du travail. Cependant et fort heureusement, la tâche n’est pas aisée tant le syndicalisme français se différencie de celui des autres pays européens.

La tradition est tenace et le syndicalisme français s’est toujours investi dans le champ idéologique et politique, notamment la CGT qui ne se prive pas de revendiquer une autre forme de société et se pose donc en adversaire du monde politique et économique dominant.

Si le rapport de force ne nous est pas forcément favorable aujourd’hui, nous savons à la CGT qu’il reste essentiel pour obtenir des avancées !

La trêve estivale approche, et si nous pouvons espérer des températures plus douces en ces mois d’été, le climat social ne risque pas d’être au beau fixe. Les mauvais coups pourraient continuer à nous tomber dessus comme la pluie en Bretagne, et ce quelque soit la saison.

L’UGFF-CGT ne relâche rien et continue son combat en préparant activement des initiatives pour une rentrée sociale offensive, en menant une campagne énergique pour des élections professionnelles dont les enjeux ne sont plus à démontrer tant nos conditions de travail et de vie continuent à se dégrader.

-->