Accueil > Archives.........BILLET D’ACTUALITE > Billet d’actualités du 28 novembre 2014 MÊME PAS PEUR

Billet d’actualités du 28 novembre 2014
MÊME PAS PEUR

vendredi 28 novembre 2014

« Flexibiliser le marché du travail, redresser la compétitivité et réduire ses dépenses publiques » telles sont, sans surprise les préconisations, pour la France, du rapport PISANI-FERRY/ENDERLEIN commandé par les ministres de l’Economie Français et Allemand, et qui a été rendu public hier.

Ces auteurs avancent une longue liste de mesures concrètes pour permettre un redémarrage de l’économie de notre pays. On notera, entre autre, la fin des 35 heures, le gel des salaires dans le privé sur 3 ans, l’alignement du SMIC Français sur celui fixé par branche, qui vient juste d’être créé en Allemagne, la revisitation du Code du Travail pour rendre les licenciements moins chers et plus faciles pour les employeurs, un alignement de l’âge de départ en retraite sur celui de l’Allemagne soit 67 ans…

En bref, il s’agit, au prétexte de la crise, de balayer à nouveau des pans entiers des acquis sociaux Si ce crédo ultralibéral n’aurait rien de surprenant sous la plume d’Economistes Reaganien, la personnalité d’un des 2 auteurs du rapport mérite une attention particulière.

Jean PISANI-FERRY a été nommé par le gouvernement, en 2013, Commissaire Général à la stratégie et à la prospection et Président du Comité de suivi du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi.

Son curriculum vitae nous apprend que ce haut fonctionnaire a travaillé entre 1985 et 2004 comme Conseiller chez Goldman Sachs et Rothschild, Banque d’affaires, dont la responsabilité dans la crise de 2008 est connue, et au service desquelles il continue d’effectuer un travail intensif de lobbying.

Ce nouvel exemple est symptomatique de la mise sous tutelle des gouvernements de l’Union Européenne par le monde de la Finance.
Sans pudeur aucune, ceux-là même qui sont à l’origine de la plus grande crise financière depuis les années 30, présentent la facture à ceux qui sont les premières victimes de cette crise.

Dans le cadre des élections générales de la Fonction publique, l’UGFF-CGT a pris comme slogan « Par la lutte et par le vote, changeons la donne ».

Le 4 décembre, il s’agit bien d’utiliser le bulletin CGT

pour combattre les intérêts défendus par Jean PISANI-FERRY et CONSORTS et pour promouvoir des politiques alternatives à l’Austérité imposée à tous les peuples d’Europe.