Accueil > Archives.........BILLET D’ACTUALITE > Billet d’actualité du 16 septembre Une rentrée... qui appelle des conquêtes (...)

Billet d’actualité du 16 septembre
Une rentrée... qui appelle des conquêtes sociales !

vendredi 16 septembre 2016

Le mouvement du 15 septembre l’a démontré, malgré des conditions d’organisation et de participations à ces manifestations extrêmement difficiles (parfois deux fouilles avant de pouvoir pénétrer dans l’enceinte close de "rassemblement" des manifestants) la mobilisation demeure, pour dire non à la Loi Travail. D’ailleurs, les études confirment toujours que plus de 7 sur 10 des Français sont contre cette loi et c’est bien plus parmi les salariés. Il est donc toujours à l’ordre du jour d’œuvrer pour l’abrogation de cette loi. C’est ce auquel travaille la CGT, notamment dans le cadre de recours juridiques.

Cependant, il convient de ne pas mettre de coté nos autres revendications pour résorber les inégalités sociales ou encore celles propres à chaque secteur professionnel. Pour la Fonction Publique, la détérioration constante de l’exercice de nos missions, les suppressions d’emplois, les conditions de travail dégradées, les augmentations de salaires insignifiantes, sont autant de domaines où les agents de la Fonction Publique ont leur mot à dire. Au delà même, d’autres revendications telle la réduction de travail, expérimentée dans d’autre pays, sont des conquêtes sociales justes et atteignables offrant de réelles perspectives d’avenir au pays.

Le rapport de force nécessaire pour obtenir ces avancées sociales doit se construire. Allons débattre avec les salariés de ces revendications, des modes d’organisation des luttes, des modalités de manifestation à mettre en oeuvre, pour aboutir au rapport de force le plus pertinent. Les premiers à se mettre en ordre de marche : les retraités de toutes les professions et ensembles, ont décider de se retrouver dans le rue le 29 septembre pour manifester contre le gel des retraites prévu à compter du 1er octobre.

Depuis un bon moment, les médias orchestrent une grande campagne de dénigrement de la CGT. Dans le même temps nous assistons à un acharnement croissant contre les militants de notre organisation. Participons donc, sous toutes les formes, le 27 septembre au soutien des militants syndicaux injustement accusés.