Accueil > Archives.........BILLET D’ACTUALITE > Billet d’actualité du 28 octobre 2016 Le miracle Wallon n’a pas eu lieu, et (...)

Billet d’actualité du 28 octobre 2016
Le miracle Wallon n’a pas eu lieu, et pourtant…

vendredi 28 octobre 2016

Tous les motifs d’inquiétude qui avaient conduits la Wallonie à ne pas voter le CETA demeurent.

Les multinationales investissant dans un pays étranger peuvent toujours porter plainte contre un État adoptant une politique publique contraire à leurs intérêts. Ce mécanisme a été utilisé plus de 600 fois pour poursuivre des États devant des tribunaux d’arbitrage. L’Allemagne qui a choisi de sortir du nucléaire, l’Égypte qui a décidé d’augmenter le salaire minimum en 2012, l’Australie et l’Uruguay pour leurs politiques de prévention anti-tabac…le Canada, le Mexique, la Slovaquie ont été poursuivis et pour certains condamnés.

Et la simple menace d’une procédure d’arbitrage peut suffire à faire reculer un projet de législation d’intérêt général ... De plus, seules les multinationales peuvent poursuivre des États, ni les citoyens ni les États ne peuvent poursuivre des multinationales.

Le CETA sera le cheval de Troie du TAFTA puisque les multinationales américaines, qui possèdent de nombreuses filiales au Canada, pourront attaquer les réglementations qu’elles jugent défavorables.

D’autres part, tous les services seront ouverts à la concurrence sauf ceux figurant explicitement sur une liste avec aucune possibilité de retour en arrière.
Le CETA prévoit aussi d’ouvrir davantage le commerce de biens et services à la concurrence sans respect d’un socle de droits sociaux solides.

Certes, le sommet canado-européen du 27 octobre, au cours duquel le CETA devait être officiellement signé en présence du premier ministre canadien, Justin Trudeau, a été annulé mais il n’est que reporté.

L’espoir des citoyens européens opposés aux traités de libre-échange dopé par le refus wallon ne doit pas s’éteindre. De nombreuses étapes restent à franchir avant la ratification définitive.

Les mobilisations doivent continuer !