Accueil > Archives.........BILLET D’ACTUALITE > Billet d’actualité du 4 novembre 2016 Et si on reparlait temps de travail (...)

Billet d’actualité du 4 novembre 2016
Et si on reparlait temps de travail ??

vendredi 4 novembre 2016

Alors que recommencent à fleurir des idées et des rapports sur le temps de travail dans la Fonction Publique…la CGT quand à elle fait des propositions pour la réduction du temps de travail.

Elle avance donc 5 arguments pour aller vers les 32 h….

1. La réduction du temps de travail sauvera et créera des emplois,
2. Cette réduction conciliera productivité, qualité du travail et santé et sécurité des travailleurs,
3. Elle permettra de concilier vie professionnelle et vie privée,
4. Elle s’attaquera aux inégalités et à la précarité,
5. Elle abaissera le temps effectif de travail qui en fait va au-delà des 35 h actuellement.

Cette réduction sauvera des emplois et en créera (350 000 au passage aux 35h) et offrira de nouveaux droits aux congés payés à toutes et tous, qui ont induits des emplois dans le tourisme dès leurs créations. Environ, 50 % de la population française ne prend pas de congés actuellement.

Cette réduction entrainera une amélioration de la qualité du travail mais aussi une meilleure sécurité pour les salariés. En effet, actuellement, les suicides, le burn out et d’autres pathologies impacte tout le salariat.

Cette réduction gommera le facteur d’inégalité femmes/hommes au travail à savoir le temps de travail qui de fait engendre du coup des inégalités de salaire niveau de salaire.

L’assouplissement des 35h prôné par le patronat engendre une intensification de la charge de travail ainsi que son intensification. Cela a un effet pervers sur le temps passé en famille et les relations sociales.

La durée du temps de travail légal en France est de 35h mais de fait la moyenne effectuée par les salariés est de 39h réelles. 60 % des travailleurs à temps partiels le subissent et souhaiteraient exercer leur activité à temps plein.

Alors gagner la bataille du temps de travail n’est pas une utopie mais bel et bien une avancée sociale.

Ensemble gagnons les 32 h 00, pour travailler moins, travailler mieux, travailler toutes et tous.