Accueil > L’UFSE > Vie syndicale > Suivi des luttes > L’écho des luttes > Appel USSER : Tous en grève le 21 janvier 2010 pour dire stop au (...)

Appel USSER : Tous en grève le 21 janvier 2010 pour dire stop au gouvernement

mardi 5 janvier 2010

En 2009, le Réseau Scientifique et Technique, les CETE, les laboratoires et les Services Techniques
Centraux ont subi des attaques sans précédent dans leur histoire :

- Plan de transformation des CETE (-10% de l’effectif, effet du premier volet de la RGPP)
- Transfert des divisions informatiques au Secrétariat Général du ministère avec privatisation
(– 10% d’effectif aux CETE),
- Mutualisation des services supports,
- Réorganisation et polarisation des activités pour gérer la pénurie

Le fond des réformes présidentielles vise en réalité à anéantir la puissance publique et les acquis
sociaux
pour instaurer des monopoles privés et enrichir non pas les entreprises, mais les actionnaires qui les
contrôlent. L’Etat privilégie ces actionnaires qui tuent des entreprises, des emplois et jettent des salariés et des êtres
humains dans la misère.

Pour arriver à cette fin, le président de la République et son gouvernement utilisent deux leviers :

Mater les fonctionnaires citoyens tels qu’ils sont reconnus depuis 1946, afin qu’ils redeviennent des
fonctionnaires sujets ! Si ça ce n’est pas un retour en arrière !

- Cela passe par la casse du statut avec la loi dite de « mobilité », la fusion des corps, l’instauration
de la Prime de Fonction et de Résultats, une baisse continuelle de notre pouvoir d’achat, ... C’est une mise
en concurrence des salariés et une remise en cause de leur indépendance garantie par les statuts d’après la
seconde guerre mondiale.

Réduire les moyens tant en recette qu’en dépense, pour réduire l’intervention publique et tous les modes
collectifs qui garantissent une vie de qualité pour tous. Si ça ce n’est pas un recul !
- Depuis 1980, les dépenses publiques sont stables par rapport au PIB. La cause du déficit provient
de la baisse des recettes. Ce déficit fabriqué depuis 30 ans sert maintenant de justification pour porter des
attaques contre nos missions.

2010 ne s’annonce pas mieux que 2009. Aujourd’hui, l’administration nous « amuse » avec un changement
potentiel de statut des CETE, la fusion du LCPC et de l’INRETS, la réforme des comités de domaines au
seul bénéfice de l’administration… alors que le vrai problème de nos services est celui des moyens
humains et financiers et du respect des agents. Or, en 2010, la RGPP 2 sévira avec de nouvelles baisses
d’effectifs et de moyens.
USSER

Enfin, en 2010, l’État veut imposer une nouvelle remise en cause de notre système de retraite solidaire !
On le voit, derrière le dogme du dégraissage de l’État, il y a une offensive sans précédent contre le monde
du travail, sans souci pour les conséquences en termes de souffrance du personnel, de perte de sens des
métiers, de mise en concurrence des salariés, de dégradation de la qualité du service rendu pour les
usagers.

Sans une mobilisation massive, le gouvernement continuera son offensive au détriment de nos vies et de nos missions

La CGT, s’oppose à ce choix de société et revendique face aux enjeux de préservation de l’environnement, un Etat fort, indépendant et démocratique, un renforcement des effectifs statutaires et une augmentation du budget.

Tous ensemble le 21 janvier 2010 pour la défense du RST, du MEEDDM et du service public, organisons une grève pour revendiquer :


- L’arrêt des suppressions d’emplois et
l’augmentation des effectifs,
- L’augmentation du budget des CETE et des
services pour un RST au service de tous,
- L’arrêt de la RGPP et des réorganisations,
- L’augmentation des salaires,
- Le retrait du projet de PFR,
- Le retrait de la loi « mobilité ».