Accueil > L’UFSE > Vie syndicale > Suivi des luttes > L’écho des luttes > CGT FNTE : TOUTES LES CATÉGORIES DE FONCTIONNAIRES DANS L’ACTION (...)

CGT FNTE : TOUTES LES CATÉGORIES DE FONCTIONNAIRES DANS L’ACTION !

jeudi 14 janvier 2010

Lors de ses voeux pour 2010, le Président de la République encouragé par le MEDEF, a confirmé qu’il entend poursuivre ses réformes contraires à la réponse aux besoins du plus grand nombre et au
progrès social.
La RGPP (1) initiée par Sarkozy et Fillon poursuit son
objectif dévastateur dans la Fonction Publique de
l’Etat et sa politique aveugle de suppression de
l’emploi public.
Une nouvelle réforme des retraites est annoncée avec une aggravation de la situation existante. Le pouvoir d’achat et la revalorisation des salaires sont quant à eux dans les oubliettes de ce gouvernement !

Plus que jamais nous pouvons constater une accélération et une accentuation des pressions sur les personnels. Au Ministère de la Défense, nous subissons les affres dues à ces réformes.

La volonté affichée est la réduction de la masse salariale et, dans le même temps la dilution de pans entiers de nos missions dans tous les secteurs dits concurrentiels et marchands.
Tout ceci s’accompagne de la remise en cause concrète, rapide, des statuts ainsi que des garanties collectives de tous les personnels.

Les personnels subissent de graves détériorations de leurs conditions de travail et plus grave encore, sont déstabilisés dans leur vie personnelle.

Ils mettent en place une politique destructrice d’emplois, ils naviguent à
vue et les agents doivent se débrouiller pour se trouver un point de chute !
Il est inadmissible que les personnels aient à souffrir de décisions purement politiques et capitalistiques !
Nul doute qu’avec 54 000 suppressions d’emplois hors externalisation, les personnels fonctionnaires du Ministère de la Défense
sont dans la ligne de mire de la RGPP au travers de la réforme de la carte militaire et de la Loi de Programmation Militaire 2009/2014.

Dans le même temps, la valeur du point d’indice est en chute de 8% par rapport à l’indice des prix depuis 2000.

La mise en place du salaire au mérite individuel (PFR) (2) et l’intéressement collectif vont amplifier les injustices et la mise en concurrence des salariés.

La loi de mobilité et parcours professionnels va quant à elle accroître la
précarité par le recours à l’intérim et créer la position de réorientation
professionnelle avec à la clé la mise en disponibilité d’office (donc sans
indemnités). C’est un véritable plan de licenciement des fonctionnaires !

La mobilité subie sera la règle… contrairement aux annonces largement médiatisées.
Dans son article 43 qui concerne les externalisations, cette loi permet la mise à disposition de salariés du ministère au profit d’entreprises du
privé sans garanties.
Le chantage opéré lors de la CPO (3) de décembre 2009 sur l’embauche d’ouvriers de l’État contre le maintien des décrets salariaux est proprement scandaleux ! L’objectif du Ministère n’est ni plus ni moins que la précarisation des emplois statutaires.
Pour imposer d’autres choix politiques au gouvernement,

la FNTE CGT exige :

- La création des emplois nécessaires pour répondre à nos missions
- L’arrêt de toutes les suppressions d’emplois et pourvoir au remplacement des départs en retraite
- La résorption de la précarité qui passe notamment par un plan de titularisation
- Le retour dans la Fonction Publique des missions passées au secteur privé
- L’abrogation de la loi mobilité
- Le maintien et la progression du pouvoir d’achat par une forte majoration de la
valeur du point d’indice
- Le retour à l’indexation des pensions sur les salaires
- Un minimum de traitement à 1600€ brut mensuel pour l’indice 100
- Une reconstruction des grilles indiciaires, prenant en compte les qualifications et permettant à tous de bénéficier, pour une carrière complète, d’une amplitude indiciaire de 1 à 2
- L’intégration des primes ayant un caractère de complément salarial dans le traitement de base

Sur la base de ces revendications, face à ce gouvernement et à son action destructrice de la Fonction Publique, la FNTE CGT appelle l’ensemble des personnels fonctionnaires de tous nos secteurs, établissements et services à s’inscrire dans la construction
d’un mouvement massif d’actions revendicatives, de grève et de
manifestations le :

JEUDI 21 JANVIER 2010

(1) RGPP : Révision Générale des Politiques Publiques
(2) PFR : Prime de fonctions et de résultats.
(3) CPO : Commission Paritaire Ouvrière
Montreuil, le 12 janvier 2010