Accueil > Archives...........Communiqués > 2010 : La CGT s’oppose à la RGPP > Vidéo : [France 5] Mobilité des fonctionnaires : fin d’un privilège ou recul (...)

Vidéo : [France 5] Mobilité des fonctionnaires : fin d’un privilège ou recul social ?

mardi 9 février 2010

La video du débat

Mobilité des fonctionnaires

Résumé

Depuis l’entrée en vigueur d’un non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux chez les fonctionnaires, la grogne monte parmi les employés de l’administration. L’éminence de la mise en vigueur de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) lancée en 2007 et du débat sur les retraites font que les syndicats sont aux aguets.

Mais aujourd’hui, c’est la garantie de l’emploi du sacro-saint statut de fonctionnaire qui serait remise en cause, après le projet d’un décret tiré de la loi sur la mobilité sociale dans la Fonction publique présentée par Eric Woerth et adoptée en août 2009. En effet, ce texte prévoit la mise en disponibilité de tout employé de la fonction publique refusant l’un des trois postes équivalents au sien suite à une restructuration de service.

Si le ministre du Budget considère cette mesure comme "profondément normale", c’est le cadre qui entoure la "mise en disponibilité" qui questionne, car cette proposition, envisagée sans limite géographique de mobilité, impliquerait à ceux qui s’opposeraient aux trois alternatives de se retrouver sans salaire ni possibilité, sauf démission, de s’inscrire à Pôle emploi.

Avant sa présentation devant le Conseil supérieur de la fonction publique, le 11 février 2010, François Fillon tente de désamorcer ce que les syndicats jugent comme une nouvelle attaque au statut de fonctionnaire. Le Premier ministre assure pourtant qu’à travers ce décret, "les fonctionnaires auront plus de garanties qu’ils n’en avaient dans la législation précédente s’agissant de leur carrière".
Invités

* Jean-Marc Canon
Secrétaire général de l’Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires-CGT (UGFF-CGT).

* Yves Thréard
Directeur adjoint de la rédaction du Figaro et éditorialiste depuis 2000, Yves Thréard enseigne les politiques éditoriales à Sciences-Po Paris. Il fait également partie de l’équipe de polémistes d’"On refait le monde", sur RTL, participe à des émissions de BFM TV et d’i>Télé et intervient régulièrement sur LCP, Public Sénat, LCI, France Inter ou encore BFM Radio.