Accueil > L’UFSE > Vie syndicale > Suivi des luttes > L’écho des luttes > Coup de torchon en Administration Centrale

Coup de torchon en Administration Centrale

mardi 9 février 2010

Mon nom est « personne » ou le « management » façon secrétariat général !

Aux Bons Enfants, des informations, traduisant l’émotion bien compréhensible des personnels, nous remontent de toutes parts.

Mais de quoi s’agit-il ?

Rien moins que le constat par les 850 agents du bâtiment des Bons Enfants de l’effacement pur et simple de leur nom sur la porte de leur bureau !

Etonnant, non ?

Ainsi, l’ensemble de la problématique « réorganisation et réattributions des espaces » en Administration Centrale, conséquence de la, décidément, très funeste RGPP, conduit les décideurs, manageurs modernes s’il en est, à traduire à leur manière si particulière le premier
stade visible de ces grandes manœuvres en plongeant tous les agents dans l’anonymat !

Il est quand même formidable de constater que, aux rappels constants des représentants des personnels sur l’importance des lieux de vie au travail des agents, au côté déstabilisant d’être « déplacé » et à la nécessité -minimum- d’associer très en amont les personnels à toute décision, la première réponse, de fait, de ces grands manageurs est de commander une mesure d’effacement massive de toute identité individuelle !

Car, en plus, et pour ne pas changer leur « bonnes » habitudes, ces grands chefs ont mis les agents devant le fait accompli !

On hésite entre la bourde systématique et la volonté de nuire...

Tout ceci est d’autant plus incroyable que, dans le même temps, ces mêmes « responsables » sont prêts à prendre nombre de dispositions et dispositifs pour lutter contre les situations de souffrance au travail !
Mais, pour les autres, sans doute...

Tout ceci est absolument scandaleux et fait clairement la preuve du mépris ainsi affiché envers les personnels

Paris, le 3 février 2010