Accueil > La Fonction publique > Vie des Ministères / Etablissements > Missions sur la Culture, n’en jetez plus !

Missions sur la Culture, n’en jetez plus !

vendredi 10 août 2018

Twitter Facebook

Communiqué de la CGT Culture

Depuis le printemps dernier, les missions sur la culture se sont multipliées à un rythme accéléré.

Il y a les missions décidées par la ministre de la culture, du moins officiellement, et puis celles décidées, sans aucune ambiguïté cette fois, par le président de la République.

- Le 14 mai 2018, Françoise Nyssen confiait à Bernard Latarjet la mission de coordonner le plan "Culture près de chez vous"
- Le 17 juillet 2018, Françoise Nyssen confiait à Laurence Equilbey une mission visant au "développement et au soutien de l’art vocal en France"
- Le 17 juillet 2018 encore, Françoise Nyssen confiait à Bernard Faivre d’Arcier une mission de lancement des "Capitales françaises de la Culture"

- Le 13 mars 2018, le président de la République conviait vingt-huit patrons de musées à déjeuner à l’Élysée, les invitant à se mettre en marche... une autre façon de missionner
- Le 31 mai 2018, Emmanuel Macron lançait officiellement la "mission Bern" sur le "Patrimoine en péril"
- Le 7 juin 2018, Emmanuel Macron chargeait Thierry Tuot de réaliser un diagnostic complet des résidences d’artistes et de proposer des pistes de réforme d’ici la rentrée

Par ailleurs, le 4 juillet 2018, nous apprenions au comité technique ministériel, dans des conditions pour le moins rocambolesques et tout à fait inédites, que Philippe Bélaval - président du CMN - était chargé de faire des propositions au gouvernement sur la politique publique du patrimoine et le fonctionnement de l’administration ; et ce pour la mi-septembre au plus tard. Mais en l’occurrence, il semble difficile d’attribuer la décision de la "mission Bélaval" à la ministre de la culture.

On se souvient aussi qu’en novembre 2017, le président de la République avait chargé Leïla Slimani de le représenter "personnellement" sur le dossier de la francophonie et que, un peu plus tôt encore, en juin 2017, Françoise Nyssen avait chargé Erik Orsenna d’une mission sur les bibliothèques. Il est vrai que c’était avant que Mme Nyssen se voit retirer le secteur du livre pour cause de conflit d’intérêt avec sa maison d’édition.

Il est impossible néanmoins d’établir ici de façon exhaustive la liste de toutes les missions lancées depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir tant elles sont nombreuses. Et en même temps pour le président de la République, c’est peut-être la meilleure façon de marcher tout droit vers la start-up nation qui constitue l’alpha et l’oméga de son action publique.

Et pendant ce temps-là, les postes de directrice/directeur général(e) des patrimoines ; directrice/directeur de la création artistique et du spectacle vivant ; directrice/directeur chargé(e) des musées de France ; directrice/directeur chargé(e) des archives de France ou encore de présidente/président de la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais restent désespérément vacants... CQFD !

Lire également, le communiqué CGT-Culture « Françoise Nyssen est-elle encore ministre de la Culture ? »