Accueil > Retraite / Retraité-e-s > La retraite > Encore un mauvais coup !

Encore un mauvais coup !

vendredi 19 février 2010

Le gouvernement supprime une ½ part supplémentaire aux veufs(ves)-divorcé(e)s-séparé(e)s ayant élevé au moins 1 enfant

De lourdes conséquences pour des millions de retraités !

Jusqu’au 31/12/2008, toutes les personnes concernées bénéficiaient d’1/2 part supplémentaire. La dernière loi des Finances dispose que les revenus de 2009 ne bénéficieront plus de cette 1/2 part, sauf si l’enfant a été élevé seul par les intéressés pendant au minimum 5 ans.
Pour toutes les personnes ayant cette 1/2 part avant 2009, l’imposition supplémentaire sera échelonnée par tiers jusqu’en 2012.
Cette disposition va considérablement dégrader leur pouvoir d’achat, comme en témoigne le tableau ci-dessous.

A DECLARER (euro mensuel)Impôt annuel à payer avec la ½ partImpôt annuel à payer sans la ½ part Différence à payer
1300
0
298
+298
1400
0
525
+52
1600
172
940
+768
1700
260
1092
+832
1800
442
1243
+801
1900
669
1394
+725
2000
885
1545
+660
2100
1196
1856
+660

PIRE ! Pour les personnes devenant imposables, leur situation va se traduire par :

-  La retenue des cotisations sociales sur les retraites
-  La suppression ou la baisse de certaines aides sociales,
-  La suppression de la gratuité des transports dans de nombreuses communes
-  La suppression de l’exonération de l’imposition à la taxe d’habitation
-  La suppression de l’exonération de la taxe foncière pour les plus de 75 ans
-  La suppression de l’exonération de la redevance audiovisuelle
-  Etc., … !

Même étalée sur 3 ans cette réforme est injuste et insupportable. Elle va sensiblement aggraver la situation de millions de personnes, en très grande majorité des retraité(e)s. Par contre les bénéficiaires du bouclier fiscal, eux, ne seront pas touchés par la mesure.

Les arguments opposés par le gouvernement sont scandaleux, il faut imposer la suppression de cette disposition législative !

C’est aussi ce que nous exprimerons avec force le 24 février et le 23 mars 2010 dans les manifestations unitaires