Accueil > Retraite / Retraité-e-s > La retraite > Retraites : le gouvernement toujours à contresens !

Retraites : le gouvernement toujours à contresens !

jeudi 24 janvier 2019

Communiqué confédéral CGT

Après plusieurs semaines de silence sur son projet de réforme des retraites, le gouvernement reprend les réunions avec les organisations syndicales et patronales. La CGT sera reçue jeudi 24 janvier.

Une réforme de régression sociale

La CGT réaffirme que le projet gouvernemental s’inscrit dans une politique de régression sociale, aujourd’hui, fortement remise en cause par la majorité des Français.

Le passage à un système de retraite à points prépare la mise en place de comptes dit notionnels c’est-à-dire basant le montant de sa retraite sur l’espérance de vie de sa génération.

Cela touchera tous les secteurs professionnels et conduira à une baisse très importante du niveau des pensions, de l’ordre de 20 à 30%.

Cette réforme affaiblira encore le niveau de pension des femmes dont l’activité professionnelle est souvent réduite à du temps partiel subi et à des carrières morcelées. Elle aurait aussi des impacts importants pour les salariés qui occupent des emplois précaires dont beaucoup de jeunes.

Cette réforme consiste, également, à rendre impossible financièrement tout départ à la retraite à l’âge légal et ce bien au-delà des 62 ans actuels. D’ailleurs, elle favoriserait la généralisation du cumul « emploi/retraite », pour tenter de survivre avec des revenus de plus en plus aléatoires.

La CGT rappelle que la retraite constitue le moment qui doit marquer la fin de toute activité professionnelle. La garantie d’un niveau de pension correct en est une des conditions, cela n’est possible qu’avec :
• le maintien d’un système réellement solidaire, par répartition et par annuité ;
• un droit à la retraite rétabli à 60 ans ;
• un montant de pension de 75 % minimum du salaire et jamais inférieur au Smic pour une carrière complète ;
• un calcul basé sur les 10 meilleures années de salaire, dans le secteur privé, et sur les 6 derniers mois, dans les secteurs publics et régimes spéciaux ;
• un droit à départ en retraite à taux plein anticipé c’est-à-dire avant 60 ans, pour toutes celles et tous ceux qui ont exercé des travaux pénibles et astreignants. Ce droit doit être reconnu dans tous les régimes.

Loin de rechercher l’égalité des droits, le projet de réforme gouvernemental n’a qu’un objectif : faire baisser le montant des pensions de tous !

La CGT appelle à combattre cette régression sociale et à gagner de nouveaux droits pour renforcer les solidarités et garantir un haut niveau de pension permettant de vivre dignement !

Pour gagner le progrès social, pour gagner les propositions CGT : tous et toutes dans l’action le 5 février 2019 !

Montreuil, le 23 janvier 2019

-->