Accueil > Société / Mobilisations > Reprise de la dette de l’hôpital : pas de quoi faire rêver ni calmer la colère (...)

Reprise de la dette de l’hôpital : pas de quoi faire rêver ni calmer la colère des professionnels

jeudi 21 novembre 2019

Il aura fallu plusieurs mois de mobilisations dans le secteur de la santé pour qu’Emmanuel Macron prenne en considération le fait qu’il y a un malaise à l’hôpital.

C’est dire à quel point le président des Français se soucie des professionnels comme de l’état de santé de la population.
Une crise majeure qui ne cesse de s’aggraver face aux plans d’économies successifs conduisant à une dégradation des conditions de travail et d’accès aux soins de toute la population.

Ce matin, le gouvernement a annoncé qu’il reprendrait une partie de la dette des hôpitaux : 1/3 de la dette, soit 10 milliards d’euros, sur 3 ans.

Pour en savoir plus, lire le le communiqué de la CGT et de la fédération santé et action sociale

- NVO « Premiers reculs du gouvernement après la grève des personnels »