Accueil > Archives...........Communiqués > 2010 : Mouvement sur les retraites > Automne 2010 : Recensement des actions > INFO LUTTES du 26 octobre 2010 : POUR GAGNER, RASSEMBLER, RASSEMBLER ENCORE (...)

INFO LUTTES du 26 octobre 2010 : POUR GAGNER, RASSEMBLER, RASSEMBLER ENCORE !

mardi 26 octobre 2010

Le point des infos aux Finances Publiques, remontées à 18h :

Une participation massive des salariés, une
population très majoritairement hostile à une loi
injuste, une unité syndicale forte, des actions
rassembleuses, voilà les ingrédients qui font la
recette d’une lutte ancrée dans la durée. Elle
montre une conscience accrue qu’il est légitime
et possible de faire autre chose et autrement en
matière de réforme des retraites.
La toile de fond de ce conflit ? c’est le partage des
richesses entre le capital et le travail.
L’exigence sociale et le sens de l’histoire ? C’est de
pouvoir vivre plus longtemps et mieux des années
libérées de la contrainte du travail en offrant à la
jeunesse la possibilité de prendre toute sa place
dans la vie active et de construire des projets
d’avenir
Voilà pourquoi Sarkozy, son gouvernement les
parlementaires à sa botte et la caste de
privilégiés qu’ils servent n’en ont pas fini avec
la lutte des salariés.
L’urgence de l’heure c’est de donner au jeudi 28
octobre et au samedi 6 novembre la puissance
qu’exige la situation face au mépris gouvernemental.
C’est de continuer à inscrire dans la durée la vocation
majoritaire de la lutte.
A la DGFiP, cela nécessite de gagner à l’action un
maximum d’agents qui expriment toujours leur
profonde hostilité à cette réforme. Cela appelle que
dans chaque site, dans chaque service, le débat se
poursuive avec eux ; un débat ouvert pour faire le
point de la situation, des revendications et
construire ensemble les moyens de l’action
collective.
Pour vivre son droit à la retraite plus longtemps,
luttons plus longtemps ! Les 28 octobre et 6
novembre, tous ensemble, on continue !

Isère : AG cet après midi pour appel à la grève jeudi et aux actions
inter pro qui se déroulent en permanence dans tout le département.
Appel à ces actions par un tract et affichage de ces actions sur les
panneaux syndicaux.

Moselle : Rétro 25 et 26 octobre : lundi 25 :
8h30 : intersyndicale à la TG pour rédaction d’un appel à la grève du
28. Présences de camarades à l’AG des cheminots qui reconduisent la
grève. Bravo à eux !!! Distribution tract devant le resto administratif de
la TG. Distribution de tracts avec les étudiants et signature de notre
pétition.
mardi 26 : matin : nous avons fait une opération « habillage sacs
poubelles » des horodateurs à Metz qui a été un succès auprès des
automobilistes et des usagers.

Seine et Marne : Depuis le début de la mobilisation, les agents de la
DGFIP à paris, à l’appel de leurs organisations syndicales CGT,
Solidaires, CFDT, CFTC et FO, participent fortement aux journées de
grèves nationales. Des AG se tiennent régulièrement sur les sites
parisiens, pour appeler les agents à rejoindre les actions
interprofessionnelles parisiennes, en grève où sous d’autres formes : au
pied de l’hôtel de ville (direction république), au sénat, à Jussieu
(direction denfert rochereau), devant l’Hôpital Tenon (direction
République) et ce mardi 26.10 au pied de l’hôpital salpétrière (square
pierre et Marie curie). En ce début de semaine, les camarades,
s’appuyant sur la manifestation à la Salpétrière ce mardi, se
concentrent sur la préparation et la réussite de la journée de grève
nationale du jeudi 28.

Seine Saint Denis : L’intersyndicale (CGT/Solidaires/CFDT)
interprofessionnelle (Impôts + Conseil général) du site de Pantin
Manufacture tient AG des personnels mardi 26 octobre à 13 h.

Var : A l’appel unitaire des UD CGT,FO,CFDT,Solidaires,UNSA du
Var, plus de 300 personnes ont bloqués le port de TOULON de 17H à
21H empêchant l’embarquement vers la Corse sur 2 navires.
Bonne présence intersyndicale des Finances Publiques (photo en une
de VAR MATIN).
La CGT Finances Publiques était également présente le vendredi 22
octobre lors d’une opération de blocage des trains entre Nice et
Marseille durant une heure.

NOUS PRÉPARONS LE 28 OCTOBRE. C’EST LES VACANCES, MAIS PAS POUR LA LUTTE !