Accueil > Archives...........Communiqués > 2010 : Mouvement sur les retraites > Automne 2010 : Recensement des actions > Le point action n°8 le 26 octobre de la Fédération des Finances

Le point action n°8 le 26 octobre de la Fédération des Finances

mardi 26 octobre 2010

- Douanes :

Appel de l’intersyndicale douanière
CFDT- CGT- FO-SOLIDAIRES-UNSA
Aujourd’hui comme hier, nous refusons le recul des droits sur les retraites !
Le 26 octobre 2010
Méprisant l’opinion publique, la négociation sociale et les droits du Parlement, le gouvernement
choisit de passer en force son texte sur les retraites.
Ce projet est inacceptable et qu’il soit voté ou non n’y change rien : sa mise en oeuvre est prévue sur
plusieurs années, il est encore temps d’y faire échec !
Au delà des mouvements de grève reconductible, partout en France, les salariés de toutes
professions, du public comme du privé, actifs, chômeurs, étudiants et retraités s’unissent dans des
actions ponctuelles de blocage de telle ou telle activité. L’intersyndicale douanière appelle les
agents à renforcer leur participation à ces mouvements. Des préavis ont été déposés qui permettent à
chacun d’y participer y compris par la grève pour qui le souhaite.
Par ailleurs, les engagements pris par notre Ministre de tutelle lorsqu’il a reçu l’ensemble des
syndicats douaniers en juin sont restés lettre morte : la plateforme revendicative unitaire de
décembre 2009 reste plus que jamais d’actualité !
L’intersyndicale propose donc également à tous les agents de s’inscrire collectivement dans le
mouvement par une action simple et originale en tentant de perturber ponctuellement le système
informatique douanier dans son ensemble, souvent présenté comme un prétexte aux suppressions
d’emplois et aux réorganisations à la hache.
Le point faible du système est le réseau, les « tuyaux » qui acheminent les flux d’information
électronique. Pour des raisons d’économie, il a été prévu avec l’hypothèse que tous les agents ne
sont jamais connectés en même temps et que toutes les applications ne sont pas utilisées
simultanément. Nous vous proposons de justement faire l’inverse !
En ayant pris soin de vous déconnecter et d’avoir fermé Aladin auparavant, nous vous appelons,
tous les jours à partir du mercredi 27 octobre, à rouvrir le portail Aladin, à vous identifier et à
vous connecter à toutes les applications professionnelles auxquelles vous avez accès (Courrier,
Mathieu2, DELTA, NSTI, SILCF, applications comptables, GROCOLI...)* à 9h15, 10h15, 11h15,
14h15, 15h15, 16h15 précises.
La messagerie, qui emprunte un autre réseau ne serait pas perturbée (inutile donc d’envoyer
également des messages en masse au même moment).
La gène serait légère pour les opérateurs qui pourraient avoir recours aux procédures de secours,
elle serait par contre importante pour l’administration qui verrait d’un coup « tomber » tous ses
outils l’abreuvant en temps réel de ses sacro-saintes statistiques de « performance ».
Une telle action ne remplacera bien entendu pas la participation aux actions
interprofessionnelles qui doit rester la priorité, en particulier les journées nationales du 28
octobre et du 6 novembre, mais elle permet à chacun, quelle que soit sa situation, d’apporter
très simplement son soutien à un mouvement beaucoup plus large.
Le gouvernement doit ouvrir de véritables négociations pour une toute autre réforme des
retraites, le Ministère doit tenir ses engagements de négociation sur l’avenir de la Douane et
des douaniers !
Dans les départements :

SECTION LE HAVRE : Le 25 : Blocage de l’autopont avec 200 personnes
Le 26 : blocage du rond point d’Octeville et de Dresser.
Le 28 : Manifestation

SECTION DUNKERQUE (+ 62) : Le 23 : Blocage des entrées et sorties de la gare des marées de
Boulogne, bon enfant jusqu’à l’arrivée des CRS.
Le 26 : Mouvement en interpro (+ un grand nombre douaniers encolère chez la chef divisionnaire
de Dunkerque)

SECTION MIDI PYRENEES : Ce matin blocage surprise de la Banque de France à Toulouse en
Interpro 250 personnes de tous horizons dont des étudiants (et un douanier !).
Rassemblement chantant et bruyant jusqu’à l’arrivée des bleus
A signaler aussi de nombreuses actions dans le Gers.

SECTION MONTPELLIER : Le 26/10 : Barbecue de luttes sur la place de la Comédie à
Montpellier en Interpro. 400personnes présentes
Banque de France :
Toulouse : en ce moment même, les salariés et les étudiants de Toulouse manifestent devant la
succursale de la Banque, à la grande satisfaction de nos camarades !
Paris : affichage massif et distribution ce matin du tract régional appelant à la manifestation de jeudi
Chamalières : assemblée générale hier, appel à 24 heures de grève jeudi et à une participation
massive à la manifestation.
Pau : tous les agents de la succursale signent la motion de soutien sur la caisse du Havre.
Jeudi 28 octobre : tous les syndicats de la Banque appellent à une journée de grèves et de
manifestations (la CGC n’appelle pas à la grève).
Tous ensemble, on se bat pour faire reculer le gouvernement !

- Finances publiques :

Isère : AG cet après midi pour appel à la grève jeudi et aux actions inter pro qui se déroulent en
permanence dans tout le département. Appel à ces actions par un tract et affichage de ces actions sur
les panneaux syndicaux.

Moselle : Rétro 25 et 26 octobre : lundi 25 :
8h30 : intersyndicale à la TG pour rédaction d’un appel à la grève du 28.
présences de camarades à l’AG des cheminots qui reconduisent la grève. Bravo à eux !!!
distribution tract devant le resto administratif de la TG.
distribution de tracts avec les étudiants et signature de notre pétition.
mardi 26 :
matin : nous avons fait une opération "habillage sacs poubelles" des horodateurs à Metz qui a été
un succès auprès des automobilistes et des usagers.

Seine et Marne : Depuis le début de la mobilisation, les agents de la DGFIP à paris, à l’appel de
leurs organisations syndicales CGT, Solidaires, CFDT, CFTC et FO, participent fortement aux
journées de grèves nationales. Des AG se tiennent régulièrement sur les sites parisiens, pour appeler
les agents à rejoindre les actions interprofessionnelles parisiennes, en grève où sous d’autres
formes : au pied de l’hôtel de ville (direction république), au sénat, à Jussieu (direction denfert
rochereau), devant l’Hôpital Tenon (direction République) et ce mardi 26.10 au pied de l’hôpital
salpétrière (square pierre et Marie curie). En ce début de semaine, les camarades, s’appuyant sur la
manifestation à la Salpétrière ce mardi, se concentrent sur la préparation et la réussite de la journée
de grève nationale du jeudi 28.

Seine Saint Denis : L’intersyndicale (CGT/Solidaires/CFDT) interprofessionnelle (Impôts +
Conseil général) du site de Pantin Manufacture tient AG des personnels mardi 26 octobre à 13 h.

Var : A l’appel unitaire des UD CGT,FO,CFDT,Solidaires,UNSA du Var, plus de 300 personnes ont
bloqués le port de TOULON de 17H à 21H empêchant l’embarquement vers la Corse sur 2 navires.
Bonne présence intersyndicale des Finances Publiques (photo en une de VAR MATIN).
La CGT Finances Publiques était également présente le vendredi 22 octobre lors d’une opération de
blocage des trains entre Nice et Marseille durant une heure.
Nous préparons le 28 Octobre. c’est les vacances, mais pas pour la lutte !

- Centrale Finances et Industrie :

Tract intersyndical : CFTC, CGT, FO, UNSA, SUD
RETRAITES : jeudi 28 octobre et
samedi 6 novembre
Maintenons la pression !
La mobilisation unitaire reste forte et s’ancre dans la durée à un haut niveau. Le
mouvement est très largement soutenu par l’opinion publique : différents
sondages réalisés ces derniers jours confirment que le mouvement recueille un
très large appui de la population.
Le gouvernement porte la responsabilité pleine et entière de la poursuite de la
mobilisation compte tenu de son attitude intransigeante, de son absence d’écoute
et de ses provocations. L’accélération de la procédure de vote au Sénat est un
coup de force contre la démocratie sociale.
Forts du soutien des salariés, des jeunes et d’une forte majorité de la population, et
face à une attitude intransigeante du gouvernement et du chef de l’Etat, les
syndicats de l’administration centrale CFTC, CGT, FO, SPAC-UNSA et SUD
Centrale réaffirment leur exigence d’un retrait du projet de loi et appellent
unitairement les agents des Finances à amplifier la mobilisation.
Pour l’ouverture d’un large débat public et d’un
réel processus de négociations,
Tous en grève et dans les manifestations !