Accueil > L’UFSE > Vie syndicale > Organisation : (renforcement, élections, vie interne ...) > Compte rendu de la rencontre intersyndicale FP du 27 janvier.

Compte rendu de la rencontre intersyndicale FP du 27 janvier.

samedi 30 janvier 2016

Comme prévu, les 3 organisations syndicales (CGT – FO et SOLIDAIRES) ayant appelé nationalement à la journée de grève et de manifestations du 26 janvier se sont retrouvées hier en fin d’après-midi à FO.

Elles ont toutes salué la réussite de la journée du 26, tout en soulignant de fortes disparités et des manifestations un peu en retrait dans les grandes villes par rapport à la journée de mai 2014.
Elles ont convenu de réagir par rapport aux taux de grévistes, de plus en plus minorés, annoncés par le gouvernement le 26 au soir.
Elles ont tracé les axes des suites indispensables à donner.
Le jour de la négociation salariale (la date n’est pas encore connue) doit être l’occasion de nouvelles mobilisations.

Compte-tenu que cette échéance n’est pas très éloignée (avant la fin du mois de février normalement) et de la période de vacances scolaires qui s’ouvre à la fin de la semaine prochaine (et pour 4 semaines selon les zones), les 3 organisations syndicales sont d’accord pour que ce nouveau temps fort ne passe pas par un appel transversal à la grève dans les 3 versants de la FP, qui serait certainement en deçà du 26.

Cette journée pourrait être l’occasion d’un rassemblement avec prises de parole unitaires sur l’Ile-de-France, des déclinaisons dans les territoires, un nouveau matériel unitaire, etc.
Une nouvelle rencontre unitaire est d’ores et déjà prévue à Solidaires le 10 février au soir pour en préciser les modalités.

La CGT a proposé que cette rencontre soit ouverte à toutes les organisations syndicales de la FP (mais, évidemment, dans le cadre explicite de la poursuite le mouvement et sur les bases communes arrêtées) mais FO y était tout à fait hostile et SOLIDAIRES réservée. Ne seront donc invitées le 10 février que FSU et FAFP.

Nos 3 organisations syndicales sont également d’accord pour considérer que, au vu des propositions explicites que le gouvernement mettra sur la table le jour des négociations et compte tenu de leur prévisible caractère inacceptable, une nouvelle étape du rapport de forces, du plus haut niveau possible, s’avèrerait nécessaire dans le courant du mois de mars, appuyée bien sûr et une nouvelle fois sur les légitimes revendications sectorielles et élargie aux thèmes de l’emploi, les réformes régressives…

Un point de vue partagé est que le mieux serait que cela se fasse dans le cadre d’une journée unitaire interprofessionnelle (FO FP s’y déclarant favorable mais précisant que, au niveau confédéral, les choses étaient loin d’être tranchées).

Par ailleurs, les 3 organisations syndicales sont tombées d’accord pour une déclaration commune lors du Conseil Commun du 8 février prochain (c’est la CGT qui doit travailler le projet).

Enfin, un communiqué unitaire sur le bilan du 26 janvier et les premières suites devrait être rendu public cet après-midi.