Accueil > Retraite / Retraité-e-s > La retraite > Ircantec > « Sauvegarde retraite » tente d’attiser la haine et la division ! (...)

« Sauvegarde retraite » tente d’attiser la haine et la division ! »

mardi 2 mars 2010

Ci-joint un communiqué de la confédération CGT en réponse à la campagne anti-fonctionnaires de l’officine "Sauvegarde retraite".

Cette association dénonce un prétendu pillage des caisses de retraites
complémentaires du secteur privé (ARRCO, AGIRC) par la caisse de
retraite complémentaire des contractuels de la fonction publique,
l’IRCANTEC.

A l’occasion de la transformation de la Poste d’établissement public en
société anonyme le 1er mars 2010, les nouveaux recrutés de la Poste
dépendront des caisses de retraites des salariés du privé, alors que
les anciens recrutés contractuels de droit privé dépendront toujours de
l’IRCANTEC.

Cette décision annule tous les effets financiers de la réforme de
l’IRCANTEC de 2008, que nous avons combattue. Cette réforme de 2008,
qui prévoit à terme une baisse de 25% du montant des pensions, une
hausse des cotisations, une baisse de la valeur de service du point, et
la constitution d’une réserve de 15 milliards d’euros, se révèle
aujourd’hui inutile, puisque l’IRCANTEC est revenue à la même situation
financière qu’avant sa mise en oeuvre.

L’absence de cotisations de jeunes agents de la Poste représentant un
manque à gagner considérable, il est prévu qu’une négociation s’ouvre
pendant 6 mois entre AGIRC-ARRCO et IRCANTEC sur une compensation
financière au profit de l’IRCANTEC, comme dans tous les cas semblables.

Mais au bout de 6 mois c’est l’Etat qui fixera les conditions de la
compensation. Nous considérons très probable que le gouvernement
souhaite décider lui-même d’une compensation la plus faible possible
pour l’IRCANTEC.

Cela lui permettrait de baisser encore le rendement de l’IRCANTEC,
qu’il juge trop important par rapport aux autres caisses de retraite.

L’AGIRC et l’ARRCO seront en 2010 en déficit dit "technique", ce qui
les contraindra à puiser 2,5 milliards d’euros dans leurs réserves
financières. Cette situation est le résultat direct non seulement de la
crise, mais aussi du refus du MEDEF de toute augmentation de
cotisation. En comparaison la situation de l’IRCANTEC est plus saine,
avec pour l’instant un excédent et une réserve financière de 5 milliards, devant
passer à 15 milliards, inutilement de notre point de vue.

Tout au contraire de ce que prétend "Sauvegarde retraites", si la
compensation n’est pas à la hauteur de ce qui a été chiffré par la
Caisse des Dépôts et Consignations, c’est l’IRCANTEC qui va financer
sur ses réserves les retraites complémentaires des salariés du privé !

Dans ce cadre l’opération de l’association "Sauvegarde retraites"
correspond parfaitement aux objectifs du pouvoir. Elle a déjà été
relayée par l’hebdomadaire "Le Point".

Ce n’est qu’un exemple du matraquage idéologique anti-fonctionnaires
qui va se développer dans les mois qui viennent, pendant le débat
général sur la réforme 2010 des retraites.

La CGT donnera des éléments de réponse à chaque fois que cela sera nécessaire."