Accueil > La Fonction publique > Vie des Ministères / Etablissements > Après la DAC de Guyane ... À qui le tour ?

Après la DAC de Guyane ... À qui le tour ?

jeudi 8 août 2019

Après le rejet unanime des représentants du personnel de la culture lors de deux comités techniques ministériels, le comité technique de la Direction des Affaires Culturelles de Guyane se prononçait à son tour unanimement contre le projet de réorganisation des services déconcentrés de département de la Guyane le 5 août dernier. Le moins que l’on puisse dire est que les personnels du ministère de la culture ne veulent pas de la disparition de la DAC dans une grande direction des populations qui regroupe entre autre les affaires sociales, jeunesse et sport, l’inspection du travail… En dehors du projet de décret, des groupes de travail revoient les détails du nouvel organigramme pour une publication de nouvelles fiches de poste au 16 septembre. La machine à broyer les missions et let les agents qui les mettent en œuvre t avance donc à marche forcée.

Le sous-préfet qui est venu en tant qu’expert présenter le projet de décret n’a pas été particulièrement convaincant, répétant les éléments de langage « d’agilité, d’efficacité, d’amélioration de service public » sans rien de concret ni de probant à moins que l’on ne croit aux paradis artificiels de la novlangue.

Pour en savoir plus, lire le communiqué CGT Culture