Accueil > La Fonction publique > Vie des Ministères / Etablissements > Direction d’école : le ministre n’a pas pris la mesure de l’ampleur du (...)

Direction d’école : le ministre n’a pas pris la mesure de l’ampleur du malaise des personnels

vendredi 15 novembre 2019

Le suicide de Christine Renon, directrice d’école à Pantin, avait provoqué une onde de choc dans l’Éducation nationale et auprès du grand public. Cet acte atroce avait souligné le mal-être persistant des professionnel•les de l’Éducation nationale et avait pointé les conditions de travail dramatiques des directeur•trices d’école.

Face à la situation, toutes les organisations syndicales avaient demandé au ministre Blanquer de répondre aux attentes des collègues pour que leurs conditions d’exercice et de vie s’améliorent. Aujourd’hui, plus d’un mois après le drame, le ministre annonce ses premières mesures et la CGT Éduc’action estime qu’elles ne sont pas à la hauteur de l’urgence exprimée et des conditions de travail dégradées.

Pour en savoir plus, lire le communiqué CGT Educ’action