Accueil > Vie des personnels > Protection et action sociale > Interministériel > La fin du monopole de l’ANCV, une fausse bonne idée pour le tourisme (...)

La fin du monopole de l’ANCV, une fausse bonne idée pour le tourisme hexagonal et le départ en vacances des Français

mercredi 20 mai 2020

Depuis 1982, l’ANCV est un EPIC sous tutelle du ministre en charge du Tourisme et du ministre en charge de l’Économie et des Finances. Elle bénéficie du monopole pour l’émission du chèque-vacances.
Ce statut d’émetteur unique lui permet d’honorer une mission de service public, traduite chaque année par :
- Plus de 4,5 millions de salariés aidés et de 11 millions en comptant leurs familles et ayant-droits,
- L’affectation de la quasi totalité de ses excédents de gestion à des dispositifs sociaux qui permettent le départ en vacances de 280 000 bénéficiaires, parmi nos concitoyens les plus fragiles.
Au-delà de son impact social, la contribution de l’Agence à l’économie touristique et au maintien de l’emploi est incontestable. Pour 1 € dépensé sous forme de CV au sein du réseau de 200 000 partenaires du tourisme, ce sont 3 à 4 milliards € qui sont injectés dans l’économie touristique, grâce à l’effet levier de l’épargne CV. Avec plus de 1,7 milliards € de volume d’émission en 2019, l’Agence irrigue l’économie touristique à hauteur de plus de 5 milliards € par an.
A l’orée de l’été 2020, et d’une année qui s’annonce comme une année noire pour l’économie touristique, toutes les énergies doivent se mobiliser pour sauver ce qui peut l’être du secteur. Il faut permettre au tourisme domestique, par une aide aux non-partants chroniques, et aux premières victimes de la crise, de remplacer les touristes internationaux défaillants. A l’aune de ce défi, profiter du contexte pour déstabiliser l’ANCV serait irresponsable.

Pour en savoir plus, lire le communiqué des administrateurs de l’ANCV

Lire également :

- Le courrier intersyndical au Premier ministre du 20 mai 2020
- Le courrier intersyndical au Premier ministre du 31 janvier 2020
- Le document intersyndical "Le statut public et monopolistique de l’ANCV : Clé de voute d’un modèle économique solidaire et vertueux au service des politiques sociales du tourisme et de l’aide aux vacances pour tous"

Documents joints