Accueil > Vie des personnels > Santé - Travail > Hygiène, sécurité, conditions de travail > COVID-19 : situation dans les ministères > Courrier intersyndical à la ministre de la Fonction Publique : jour de (...)

Courrier intersyndical à la ministre de la Fonction Publique : jour de carence et reconnaissance de l’imputabilité du COVID-19

mardi 8 septembre 2020

Madame la Ministre,

Nous souhaitons vous alerter sur un certain nombre de demandes immédiates dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire.

Concernant le jour de carence, nous nous étions adressés à plusieurs reprises au précédent gouvernement. Ces interventions avaient conduit à une suspension de ce dispositif de fin mars à début juillet. De manière incompréhensible, ce dispositif a été rétabli le 11 juillet. L’argument de la « lutte contre l’absentéisme » qui semble être la justification de cette mesure est totalement erroné, plusieurs études et évaluations ont démontré que le jour de carence ne réduit pas le nombre de jours d’absence au global, un report s’effectuant sur des arrêts plus longs. Cette mesure génère un report du recours aux soins, ce qui est délétère pour la santé de l’agent.e, coûteux pour la sécurité sociale et peut favoriser la transmission des pathologies, en particulier en situation épidémique. En tant qu’incitation à se rendre au travail malgré des troubles somatiques ou psychiques, elle envoie un message à contre-courant des préconisations sanitaires les plus élémentaires devant inciter les agent.e.s, au moindre symptôme, à consulter et pour la COVID-19 à se faire dépister. Elle contrevient ainsi à la prévention de l’épidémie puisqu’elle est une incitation à minorer tout symptôme, y compris de la COVID-19, afin d’éviter le prélèvement d’une partie du traitement. Nous vous demandons donc l’abrogation définitive du jour de carence et, dans l’immédiat, la prolongation de sa suspension.

Pour en savoir plus, lire le courrier intersyndical à la ministre