Accueil > La Fonction publique > Vie des Ministères / Etablissements > Réorganisation de l’administration centrale : tout sauf une réformette (...)

Réorganisation de l’administration centrale : tout sauf une réformette !

mardi 29 septembre 2020

Quelques éléments de contexte

Chacun se souvient évidemment des Plans de Transformation Ministériels (PTM) chers au gouvernement d’Edouard Philippe et figurant parmi les mesures phares d’un énième épisode de « la réforme et de la modernisation de l’Etat ». On sait aussi que la crise du Coronavirus a mis entre parenthèses ces projets très largement contestés dans la Fonction publique.

Avec l’arrivée de Roselyne Bachelot-Narquin à la tête du ministère de la culture, la question était sur toutes les lèvres : le PTM allait-il se poursuivre et, si oui, dans quels termes, comment et à quel rythme ?

La réponse n’a pas tardé à venir puisque dès sa première rencontre avec les organisations syndicales, le 27 août dernier, la ministre a indiqué que si elle ne souhaitait pas s’engager dans une réforme du ministère chamboule-tout elle entendait néanmoins opérer « des évolutions raisonnables et consensuelles en capitalisant sur les travaux menés avant le COVID-19 ».

Pour en savoir plus, lire le document de la CGT Culture