Accueil > La Fonction publique > Vie des Ministères / Etablissements > L’assourdissant silence de Roselyne et son orchestre

L’assourdissant silence de Roselyne et son orchestre

mardi 16 février 2021

L’administration centrale du ministère de la Culture subit actuellement une nouvelle réforme, l’Organisation de l’Administration Centrale (OAC). Elle est en grande partie l’aboutissement du Plan de Transformation Ministériel (PTM) de Franck Riester, lui-même issu d’Action publique 2022 de Françoise Nyssen.

Cette réforme, motivée avant tout par la rationalisation budgétaire - l’administration centrale a perdu près de 600 postes depuis 2012, vise à :

- regrouper les fonctions dites « supports » au secrétariat général (communication, documentation, études et prospective, international),
- réorganiser les directions générales du Patrimoine et de l’Architecture (DGPA), de la Création artistique (DGCA) et des Médias et des Industries culturelles (DGMIC),
- créer une délégation générale à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle (DG2TDC).

Pour en savoir plus, lire le communiqué de la CGT Culture