Accueil > La Fonction publique > Vie des Ministères / Etablissements > Chronique d’une catastrophe annoncée

Chronique d’une catastrophe annoncée

lundi 29 mars 2021

En fin de semaine dernière, le nombre de classes fermées a augmenté de 60% pour atteindre 3256. Devant ce triste record, Jean-Michel Blanquer se devrait de réagir. Pourtant, les annonces du ministre lors de la conférence de presse du vendredi 27 mars n’ont rassuré ni les personnels ni les familles.

L’annonce de la fermeture de classe dès le premier cas est, certes, positive mais arrive tardivement. Depuis des semaines, les organisations syndicales réclament des mesures renforcées dans les établissements pour enrayer la contamination. Par exemple, le manque criant de remplaçant·es dans le 1er degré, pour lequel nous ne cessons de tirer la sonnette d’alarme, n’a pas été pris en compte si bien qu’en cas d’absence d’un enseignant·e, ses collègues se répartissent les élèves et par là même accentue le brassage.

Dans le 2nd degré, nous ne comprenons pas l’entêtement du ministre pour ne pas annoncer la demi-jauge pour les collèges et la généraliser en lycée.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de la CGT Educ’action