Accueil > Société / Mobilisations > Face à la précarité énergétique, exigeons d’autres mesures !

Face à la précarité énergétique, exigeons d’autres mesures !

vendredi 18 février 2022

Depuis un an, les prix du gaz ont quadruplé entrainant de fait une forte augmentation des prix de l’électricité. Cette situation est la conséquence du démantèlement du secteur de l’énergie et de son ouverture à la concurrence donc à la loi du marché.
L’énergie est un bien essentiel et devrait donc faire l’objet d’une maitrise publique dans le cadre d’un pôle public de l’énergie. Maitrise publique qui doit permettre l’égalité d’accès quels que soient son niveau et son lieu de vie.
Le coût de l’énergie impacte l’ensemble de la population mais plus particulièrement les plus précaires. Durant l’hiver 2020/2021, 20% des Français ont déclaré avoir souffert du froid dont 36% pour des raisons financières, selon l’observatoire national de la précarité énergétique. 25% des ménages ont connu des difficultés de paiement en 2021 selon le baromètre Energie-info.
Alors que la précarité énergétique ne cesse d’augmenter, que la rénovation énergétique des logements est à la peine, les bailleurs et plus particulièrement les bailleurs sociaux ont procédé, dans la période, à des réévaluations de provisions de charges suite à l’explosion des prix de l’énergie. Réévaluation allant dans certains cas jusqu’au doublement des charges, mettant ainsi encore plus en difficulté les ménages déjà durement touchés par la crise sanitaire et sociale.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse commun CGT Indecosa et CGT Confédération