Accueil > La Fonction publique > Vie des Ministères / Etablissements > La CGT signe l’accord d’accompagnement et de reconnaissance de l’engagement (...)

La CGT signe l’accord d’accompagnement et de reconnaissance de l’engagement professionnel des agents

mercredi 6 avril 2022

Avant toute chose, et parce que notre souci premier a été de mettre en place un rapport de force favorable, l’intersyndicale a bâti une plateforme revendicative commune, que nous nous sommes efforcés de maintenir à tout prix. De nombreuses avancées ont été possibles que ce soit dans le domaine des mesures d’accompagnement, du volet indemnitaire, des conditions de travail, des promotions ou de la Masse. La signature de cet accord ne fait pas évoluer la CGT dans son analyse : le transfert des missions fiscales est un très mauvais coup porté à notre administration, probablement un mauvais coup pour les finances publiques, un coup contre l’intérêt général et nous continuerons par tous les moyens à nous y opposer. Notre organisation a d’ailleurs porté le fer jusqu’au conseil d’état (anti-constitutionnalité du transfert du DAFN), et nous attendons ses conclusions. Enfin, nous restons convaincus que ce qu’une loi de finances à a fait, une autre loi de finances peut le défaire.

On peut donc dire avec certitude que ce qui a permis ces avancées, ce n’est ni la gloire d’untel ou untel mais la construction unitaire. C’est pourquoi la CGT se gardera bien de critiquer les positionnements des uns ou des autres. Comme à l’accoutumée, la CGT a été très active pour la construction intersyndicale, pour la mobilisation du 10 mars bien entendu et dans ce cycle de négociations très intenses. Nous avons consulté tous nos adhérents et c’est ce choix que nous portons aujourd’hui, dans la transparence et la démocratie.
La CGT a porté avec constance de nombreuses revendications. Il reste bien des combats à mener, l’avenir est plus que jamais incertain, mais cette construction doit nous inspirer pour porter haut les revendications légitimes des douaniers que ce soit en matière de pouvoir d’achat, de missions, d’effectifs ou de cartographie de nos implantations douanières.

Avant tout, la première pensée de la CGT va vers les personnels restructurés. Ils sont les premiers à être touchés et doivent faire l’objet de tout notre soutien et de toute notre attention. La CGT est et sera à leurs côtés en répondant à leurs sollicitations.

Pour en savoir plus, lire le 4 pages de la CGT Douanes